Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Elicit Plant, start-up spécialisée en Agri-Tech

Innover dans les entreprises de Nouvelle-Aquitaine

Le transfert de technologie : de la recherche à l’entreprise

Temps de lecture 4 minutes

Chef de file pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, la Région Nouvelle-Aquitaine joue à la fois un rôle d’interface et de catalyseur en matière de transfert de technologie. Tout l’enjeu est de renforcer les liens entre la recherche, l’enseignement supérieur et les entreprises, en commençant dès la formation des futures compétences.

Publié le Mardi 22 octobre 2019
  • #Innovation
  • #Recherche
  • #Entreprise
  • #Laboratoire de recherche

L’action régionale passe par exemple par la création ou la structuration de filière, par la mise en relation de laboratoires de recherche et de pôles de compétitivité, par un accompagnement au niveau des pôles et des clusters. Les entreprises sont également aidées de manière directe.

Transfert de technologie : des aides régionales ciblées

En fonction des projets de transfert de technologie, les aides régionales s’adressent aux différents maillons de cette chaîne vertueuse :

Les structures d’interface scientifique et technologique

Associations, centres techniques industriels (CTI), sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) ou sociétés par actions simplifiées (SAS)… Sous différents statuts, ces structures sont un facteur clé de la compétitivité des entreprises. Elles couvrent tous les champs de l’innovation, de la prestation technologique à la recherche scientifique industrielle. 
Les aides de la Région : 

  • Aide à la création de structure
  • Aide aux structures existantes, pour du ressourcement scientifique ou pour soutenir des programmes d’investissement.

L’élément déterminant : 
Le transfert de compétences doit être réalisé en direction des entreprises de Nouvelle-Aquitaine.

Les entreprises

La collaboration entre entreprises et centres de compétences (laboratoires de recherche ou centres technologiques) est essentielle pour augmenter la compétitivité et intégrer de nouvelles compétences. Les projets de recherche et développement peuvent inclure l’accueil de compétences scientifiques ou technologiques dans l’entreprise mais aussi permettre aux jeunes diplômés de compléter leur formation par un séjour au sein d’un laboratoire.
L’élément déterminant : 
Il doit s’agir de démarches partenariales aboutissant à un véritable saut technologique pour l’entreprise. 

Les projets de transfert de technologie issus d’un laboratoire public

Cet accompagnement se centre en particulier sur les transferts de technologie ou de connaissances issues d’un laboratoire public. La Région accompagne alors les porteurs de projet ou les entreprises pour des applications économiques sur son territoire.
L’élément déterminant : 
La structuration du projet et/ou de l’entreprise, un paramètre clé de réussite pour la conquête des marchés à partir du nouveau produit ou process.

Identifier les structures régionales

En mars 2019, la Nouvelle-Aquitaine a lancé une concertation sur le développement des structures de transfert de technologie. Ses objectifs : mieux identifier leurs offres et leurs modèles d’activité auprès des entreprises. Et construire une stratégie partagée et optimisée pour faire face à la concurrence internationale.
 

Enseignement Supérieur, recherche, innovation : vous avez dit SRESRI ?

Il est difficilement prononçable mais indispensable : le SRESRI, Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, est le plan d’action de la Région qui fixe ses grands axes d’intervention. Sa première ambition est d’améliorer le potentiel universitaire et scientifique de la Nouvelle-Aquitaine. Le SRESRI fait aussi la part belle à la créativité et l’innovation, en renforçant les connections entre le monde académique et les entreprises.

Qu'est-ce que le SRESRI?

Innovons aujourd'hui, Explorons demain