Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Nouvelles aides pour les demandeurs d'emploi en formation professionnelle

Temps de lecture 4 minutes

Lors de la séance plénière des 17 et 18 octobre 2022, les conseillers régionaux ont voté de nouvelles aides financières destinées aux demandeurs d'emploi en formation professionnelle. Pour que l'inflation et la crise énergétique ne deviennent pas des freins à l'entrée en formation vers l'emploi.

Publié le Mercredi 26 octobre 2022
  • #Emploi
  • #Formation professionnelle
  • #Demandeur d'emploi
  • #Particulier

Afin de sécuriser les parcours de formation des demandeurs d’emploi, de nouvelles mesures ont été adoptées pour faciliter l'insertion professionnelle vers les métiers qui recrutent en Nouvelle-Aquitaine.


Les demandeurs d’emploi sont exposés à une plus grande précarité et les premiers impactés par les conséquences de la hausse des prix. L’inflation progresse ainsi que les coûts de l’énergie, cette situation vient naturellement accentuer les freins financiers à l’entrée en formation. Dans le prolongement du Pacte régional d’investissement dans les compétences et du Plan de réduction des tensions de recrutement, ces mesures viennent amplifier les engagements de la Région en faveur de la formation et de l’emploi.

Aujourd'hui, trois nouvelles mesures sont mises en place :

  • Une prime à l’entrée en formation à hauteur de 1 000 euros.
  • Une revalorisation de 4 % de la rémunération régionale des stagiaires de la formation professionnelle.
  • Une nouvelle adaptation du cadre d’intervention, pour une meilleure efficacité.

 

Karine Desroses, vice-présidente en charge de la formation professionnelle, de l'apprentissage et de l'emploi.

La politique de formation professionnelle continue menée par la Région a pour priorité de contribuer à l’élévation du niveau de qualification de la population active et à son employabilité. Aujourd’hui, le niveau d’inflation place la sécurisation des parcours de formation comme l’une des conditions de réussite du nouveau plan. 

Prime exceptionnelle et augmentation des rémunérations

Les demandeurs d’emploi qui décident de s’engager dans une formation longue et qualifiante, doivent faire face à des dépenses souvent conséquentes pour pouvoir accéder à la formation : transport, restauration, frais de garde... Pour accompagner cette transition et faciliter l’accès à la formation, une prime exceptionnelle de 1 000 euros aux demandeurs d’emploi de longue durée, inscrits dans une formation régionale qualifiante d’une durée minimale de 3 mois et dont la date de démarrage se situera entre le 1er novembre 2022 et le 30 juin 2023 est mise en place. 
Cette prime est complémentaire de la rémunération des stagiaires. Sa mise en œuvre vise à lever les freins d’accès à la formation, à sécuriser le parcours de formation dans sa globalité et à réduire les tensions structurelles de recrutement. Il s’agit de mettre en adéquation le public nouvellement formé avec les besoins des entreprises qui rencontrent des difficultés de recrutement. 

Sur l’année 2022, un million d’euros sera affecté par la Région Nouvelle-Aquitaine à cette prime, ce qui représente le soutien financier de près de 1 000 parcours de formation.

Revalorisation de la rémunération régionale de 22 000 stagiaires de la formation professionnelle

En application de la loi de finances rectificative du 16 août 2022 et de ses dispositions relatives au pouvoir d’achat, la Région revalorise les rémunérations pour toutes les catégories de stagiaires à hauteur de 4 %. Cette mesure va soutenir les stagiaires en formation, impactés par la hausse générale des prix, afin que les difficultés financières ne compromettent leur projet.
Environ 22 000 stagiaires sont rémunérés annuellement et bénéficieront potentiellement de ce soutien. Cette revalorisation s’appliquera rétroactivement aux stagiaires présents en formation à compter du mois de juillet 2022.

La loi de finances rectificative du 16 août 2022 prévoit une compensation par l’Etat aux Régions de cette dépense supplémentaire, estimée à 1,6 million d’euros pour 2022

Innovons aujourd'hui, Explorons demain