Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Lainamac dynamise la filière laine

Temps de lecture 3 minutes

Créée en 2009 à Felletin en Creuse, l’association Lainamac entend structurer, promouvoir et développer une filière laine vivante, créative et design en s’appuyant sur la valorisation de ses acteurs de Nouvelle-Aquitaine et du Massif central.

Publié le Lundi 9 janvier 2023
  • #Artisanat
  • #Formation professionnelle
  • #Développement d'entreprise
  • #Entreprise

Implantée à Felletin, au sud du département de la Creuse, aux abords du plateau de Millevaches et au coeur du pôle historique du tapis et de la tapisserie d’Aubusson, Lainamac est un organisme de formation professionnelle continue déclaré depuis 2012 et certifié Qualiopi depuis 2020.

Il programme des formations sur l’ensemble de la filière laine artisanale, que l’on parle de textile ou d’autres utilisations comme le matelassage ou la tapisserie par exemple, afin d’offrir des possibilités de compétences supplémentaires aux acteurs de la filière.

De l’étable à l’étal

Les principaux savoir-faire enseignés sont la connaissance de la laine, la teinture naturelle, le feutre, le filage, la maille ou encore le tissage.
Depuis 2021, Lainamac propose des parcours de formation d’environ 150 heures par spécialisation dans le cadre d’une démarche de certification de son offre.

Le centre de formation porte une attention particulière au fait main et à l’origine des matières, qu’elles soient françaises ou issues de collections des filatures de la Creuse. Il est très en lien avec le tissu d’entreprises locales et facilite les visites d’entreprises et immersions en stage.

L’association se forme en cluster à l’échelle de la région afin de couvrir la centaine d’entreprises travaillant dans la filière et regroupant environ un millier d’emplois.
Pour Géraldine Cauchy, sa directrice, "il s’agit d’apporter à ces entreprises, essentiellement artisanales, une façon plus collaborative de travailler. Cela se traduit notamment par la labellisation Indication Géographique Tapis et Tapisserie d’Aubusson, mais aussi par la mise à disposition d’espaces de travail équipés" sur la fibre, le fil, le feutre et la teinture, facilitant l’exploration, le test ou le développement de son activité textile.
Une centaine de personnes est ainsi formée chaque année.

Un incubateur pour les artisans et marques émergentes

Lainamac anime également un incubateur textile axé sur la laine, dédié aux artisans d’art et marques émergentes des secteurs de la décoration d’intérieur, du matelassage et de l’habillement.
L’incubation, d’une durée de 1 à 3 ans, permet à ses participants de bénéficier d’un programme d’ateliers et de formations. Les entreprises peuvent aussi profiter d’équipements mutualisés qu’elles n’auraient pas les moyens d’avoir à titre individuel.

Un développement économique potentiel qui passe aussi par une visibilité accrue, avec la participation à des événements comme la Fashion Week à Paris. "Cela permet aux entreprises de mieux se structurer, de se consolider, aux entrepreneurs-artisans de gagner en sérénité et, à travers un renforcement de leur stratégie marketing, de faire connaître leurs productions afin de trouver de nouveaux circuits de vente", explique Géraldine Cauchy.

Soutenue financièrement depuis sa création par la Région Nouvelle- Aquitaine, notamment à travers son incubateur Oh My Laine, Lainamac va poursuivre son action en faveur d’une filière de la laine vivante et créative avec en projet l’ouverture d’un deuxième atelier à Aubusson.

Innovons aujourd'hui, Explorons demain