Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Des matériaux tout bio

Temps de lecture 4 minutes
Partager

Un groupe de chercheurs s’est lancé dans la fabrication de matériaux intelligents, respectueux de l’environnement et de la santé. Du textile à la construction, les applications sont multiples et prometteuses.

Publié le Mardi 10 mars 2020
  • #Chimie et matériaux
  • #Recherche
  • #Start-up
  • #Entreprise

BMH pour biomatériau multifonctionnel hybride, le nom est impressionnant. Le produit l’est tout autant. On le doit à Greenpile, créée en 2011 à Meaux qui s’est installée il y a un an en Corrèze pour mieux développer des partenariats industriels en région. L’entreprise a déjà déposé plusieurs brevets en association avec les Arts et Métiers, et sur le BMH avec l’Ecole des Mines d’Alès. Elle est également labellisée par le pôle de compétitivité Xylofutur. Trois brevets comprenant 18 formulations sont déposées à l’INPI. Au total, 9 chercheurs travaillent sur les développements du BMH.
Le BMH est né de recherches sur de nouveaux matériaux pour la construction. « Il y a 10 ans, le bois ne suffisait pas pour le marché de l’écoconstruction », se souvient Patrick Lacroix, directeur et cofondateur de Greenpile. « Avec des collègues chercheurs, nous avons voulu développer un matériau qui soit parfaitement bioclimatique. C’est-à-dire qui possède des qualités de régulation de l’humidité, de la température ou encore de perspirance*. »

Respectueux de la santé et de l’environnement

 « Un biomatériau, c’est l’association de matériaux naturels comme, par exemple, la fibre de bois, avec un liant », explique Patrick Lacroix. Dans le cas de du BMH, « les composants sont biosourcés à 90 % » - comprendre d’origine naturelle et renouvelables. «  Nous les avons voulu d’une totale innocuité pour la santé humaine. »  Ce dernier point qui intéresse particulièrement l’industrie. « C’est le liant qui souvent pose problème pour la santé humaine. Les colles, pour lesquelles l’industrie n’arrive pas à trouver de produits de substitution, ont des effets notoires sur la santé qui vont de la simple allergie aux affections les plus graves. »
« Nos 8 années de travaux de recherche sur les biomatériaux demandent maintenant à sortir des laboratoires pour être poursuivis à l’échelle industrielle avec des partenaires industriels pour développer des gammes de produits respectueux de la santé et de l’environnement. » Patrick Lacroix estime à un peu plus d’un an le temps nécessaire à l’élaboration d’un nouveau produit issu de la recherche BMH, pour qu’il soit applicable industriellement, à divers secteurs comme la construction, ou les isolants ou encore les produits textiles. Si l’équipe de recherche Greenpile travaille déjà sur les produits d’ameublement et les nouveaux textiles, c’est  un partenariat avec l’entreprise Panneaux de Corrèze où Greenpile est aidé à hauteur de 135 000 euros par la Région Nouvelle-Aquitaine qui semble le plus prometteur et devrait amener à des débouchés rapides.

 

Nos 8 années de travaux de recherche sur les biomatériaux demandent maintenant à sortir des laboratoires
Patrick Lacroix, directeur de Greenpile

L'entreprise industrielle Panneaux de Corrèze, située à Ussel, fabrique des panneaux de bois de moyenne densité (MDF). Elle est propriétaire de la marque Medium, dont le nom est devenu générique. Le BMH devrait remplacer le liant actuellement utilisé par cet industriel et permettre de produire de nouveaux panneaux MDF biosourcés, tout aussi performants, pour ouvrir les portes des marchés du bâtiment ou de l'aménagement (bureaux modulaires, terrasses…).
C’est Panneaux de Corrèze qui réalisera les essais industriels pendant un an sur ses lignes de fabrication et procédera à un retour d'expériences en tant que futur utilisateur final. Des tests seront réalisés au cours de l'année sur des panneaux prototypes pour s'assurer de la compatibilité du BMH avec le process industriel. Et la nouvelle production devrait débuter dès janvier 2021.

*capacité d’un matériau à laisser passer la vapeur d’eau

Innovons aujourd'hui, Explorons demain