Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Le SRDEII 2022-2028 adopté

Temps de lecture 6 minutes

Après une large concertation pour son élaboration, les élus régionaux ont adopté, le 20 juin dernier, le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) pour la période 2022-2028. Il est la déclinaison opérationnelle de la feuille de route Néo Terra pour les enjeux de développement des entreprises.

Publié le Mercredi 31 août 2022
  • #Économie territoriale
  • #Création d'emplois
  • #Création d'entreprise
  • #Cluster, Pôle compétitivité et Technopole
  • #Collectivité territoriale
  • #Entreprise
  • #ETI
  • #Grande entreprise
  • #Laboratoire de recherche
  • #PME

Quatre crises majeures – écologique, géopolitique, sanitaire et sociale – bouleversent aujourd’hui notre société. Les conséquences directes se font ressentir violemment : dépendance énergétique, technologique et industrielle, notamment en matière d’électronique et de santé, hausse des prix des matières premières et de produits essentiels, difficultés de recrutement… Face au modèle asiatique et américain, il existe une autre voie. Un modèle qui place l’humain au cœur de l’économie. Un modèle qui mise sur l’innovation et les sauts technologiques issus de la recherche fondamentale, pour retrouver une souveraineté industrielle. Un modèle qui vise la compétitivité par la décarbonation, la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et la sobriété. Un modèle qui s’appuie sur les atouts et spécificités des territoires. Ce modèle c’est celui que construit la Région Nouvelle-Aquitaine, jour après jour. L’adoption du nouveau Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) en est un pilier essentiel, en cohérence avec les autres schémas structurants, et une déclinaison opérationnelle de la feuille de route pour les transitions : Néo Terra. 
Le SRDEII a été construit avec l’ensemble des acteurs concernés : entreprises, collectivités, élus et agents de la Région, agences régionales, associations, scientifiques, organisations syndicales, chambres consulaires, centres de ressources et de transfert de technologies, pôles, clusters… Il apporte des éléments de réponse aux enjeux de développement de toutes les entreprises néo-aquitaines, quelles que soient leur taille et leur nature. 

Accélérer les transitions

Dans la droite ligne de la feuille de route Néo Terra, la Région souhaite accélérer les transitions au service de la compétitivité économique et de l’emploi. C’est tout l’enjeu du SRDEII. Sur le volet énergétique, c’est par exemple : accompagner la réduction de la consommation et la décarbonation des entreprises ou encore construire collectivement un mix énergétique régional. Il s’agit également de mobiliser l’économie circulaire (réemploi, réutilisation, réparation et recyclage), de favoriser la sobriété et la sécurité numérique des entreprises ou encore de faire évoluer les pratiques d’achat vers des achats responsables. La Région entend également favoriser l’accès à l’export à toutes les entreprises, notamment en leur donnant plus de visibilité sur les événements et salons internationaux. 
Enfin, accompagner les entreprises dans les transitions, c’est les aider à surmonter leurs fragilités : mise en place d’outils financiers (garantie de crédit, prêts d’honneur, prise de participation via des fonds dédiés…), accompagnement dans le retournement des entreprises les plus en difficulté, mais aussi dans la transmission, pour maintenir et pérenniser les activités économiques face à la transition démographique. 

Renforcer notre souveraineté

Les crises successives ont mis en lumière notre dépendance, en particulier dans le secteur de la santé et des médicaments, de l’électronique et de nombreuses matières premières. Une dépendance à laquelle il convient d’ajouter les conséquences environnementales et sociales d’une économie totalement mondialisée (transport, conditions de travail dans certains pays, modes de fabrication polluants…).  C’est la 2e priorité du SRDEII : renforcer notre souveraineté par l’innovation responsable, qu’elle soit technologique ou non. Pour ce faire, ce schéma devra permettre de conforter les chaînes de valeur et la souveraineté régionale. Comment ? En accélérant la réindustrialisation, notamment via le dispositif usine du futur qui devient une usine durable. Et ce, en s’appuyant sur les ressources locales, le biosourcing, en aidant les entreprises à diversifier et sécuriser leurs approvisionnements, en misant sur le bien-être au travail et les salariés… 
Cette souveraineté retrouvée passera également par la mobilisation de la recherche pour faciliter les sauts technologiques et le transfert de ces solutions dans les entreprises. Par ailleurs, la Région est riche de filières diversifiées (agriculture et agro-alimentaire ; pêche ; forêt, bois, papier ; tourisme ; chimie et matériaux ; industries mécaniques, de la glisse, nautiques et navales ; aéronautique…). La Région souhaite s’appuyer sur les forces et spécificités de ces filières et engager tous leurs acteurs dans une reconquête technologique et industrielle. Une reconquête qui passe aussi par la création d’entreprises innovantes, tant sur le plan technologique, qu’environnemental et social. 

L’humain et les territoires

La finalité de toutes ces actions - et le moteur de nos entreprises et de notre économie régionale -, c’est l’humain et la diversité des territoires qui composent notre région. Et c’est là, la 3e priorité : (re)placer l’humain et l’équilibre des territoires au cœur du développement économique. Cela passe par une offre en matière d’orientation et de formation professionnelle, qui soit en adéquation avec les besoins des entreprises, les réalités des bassins d’emploi et les aspirations des jeunes, des salariés et des demandeurs d’emploi qui y évoluent. S’intéresser à la place de l’humain dans l’économie, c’est aussi promouvoir de nouvelles pratiques en faveur de la qualité de vie au travail ou encore œuvrer à l’attractivité des métiers. Et ce, afin de rendre les entreprises plus attractives, en tout point du territoire. Une attractivité qui doit aussi être consolidée grâce à une offre de services et d’infrastructures solides. L’action régionale s’appuiera également sur l’économie sociale et solidaire : un secteur où l’innovation sociale et l’humain font partie intégrante de son ADN. Dans le même sens, la responsabilité sociétale des entreprises est un vrai facteur de compétitivité qui doit être renforcé. Il s’agit ici, de penser sa performance économique au regard de sa performance environnementale et sociétale. Autrement dit : préserver l’humain et les ressources naturelles régionales. 

La Région, chef de file économique

La Région est la collectivité territoriale responsable, sur son territoire, de la définition des orientations en matière de développement économique. Elle élabore le SRDEII qui définit les orientations en matière d’aides aux entreprises, de soutien à l’internationalisation et d’aides à l’investissement immobilier et à l’innovation des entreprises, ainsi que les orientations relatives à l’attractivité du territoire régional.

Innovons aujourd'hui, Explorons demain