Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Un grenier pour tout recycler

Temps de lecture 4 minutes

Dans le village landais de Mézos (40), une recyclerie attire de nombreux visiteurs depuis près de 16 ans. Face à une fréquentation sans cesse en augmentation, l’association qui lutte contre le gaspillage et l'exclusion, se lance dans la construction d’un nouveau bâtiment, qui s’accompagne d’un projet ambitieux.

Publié le Mardi 19 février 2019
  • #Déchets
  • #Économie circulaire
  • #Association

Au coeur de Mézos - 900 habitants -, le Grenier de Mézos compte 3000 adhérents et effectue plus de 120 ventes par jour. Qu’est-ce qui fait venir autant de monde dans ce petit village des Landes ? Mobilier, textile, vaisselle, livres, bibelots, jouets, outils…”Les 250 tonnes de déchets que l’association traite chaque année, attirent à la fois les adeptes du vintage et des brocantes et ceux, malheureusement de plus en plus nombreux, qui manquent de moyens”, explique Thomas Jeanson, le président de l’association.

Bric à brac solidaire créé en 2002, le grenier de Mézos collecte, tri et vend aux particuliers.
Un local de 900m2, grand mais vétuste, au centre du village, accueille une dizaine de salariés en CDI.
6 jours sur 7, un camion circule dans un rayon de 35 kilomètres autour pour enlever gratuitement chez les particuliers. Son planning est rempli plus de 3 mois à l'avance.

Depuis 16 ans et les premiers 130m2 de local, l’activité n’a cessé de s’amplifier. La recyclerie a permis à des centaines de tonnes d’objets de trouver une seconde vie et à des milliers de personnes d’accéder à des biens de première nécessité à bas prix.
Elle est à la fois créatrice d'emplois et de lien social et son chiffre d’affaires, qui atteint plus de 300 000 euros en 2018, augmente de 15 à 20 % par an.

Les ventes augmentent, les dons aussi... Espace surchargé, conditions de travail difficiles, potentiel de tri plus fin ou de collecte plus élevée... Face à ces contraintes, l’équipe de l’association a décidé de moderniser sa recyclerie.

Nouveau bâtiment, nouvelles activités

Après avoir bénéficié d'un dispositif local d’accompagnement mené par la SCOP Ellyx en 2017, la structure monte son projet. Elle visite plusieurs recycleries de la région, mène une étude de faisabilité, développe une stratégie de financement…
Et résultat : dès juin prochain, un nouveau bâtiment à 800 mètres du site actuel, va sortir de terre sur un terrain de 2 hectares à l’entrée du village.
Sur 1500 m2, il permettra de doubler l’activité annuelle et ainsi de procéder à de nouvelles embauches, de mettre en place une nouvelle collecte en déchetterie, ou de diversifier les rayons...

Au delà des objets vendus, l’association diversifie ses activités. “Nous prévoyons la mise en place d'ateliers de réparation ou de transformation des déchets, ainsi qu’un lieu de convivialité, sous la forme d'un salon de thé ouvert à tous”, explique Alban Pérennès, le coordinateur du projet.
L’objectif est de continuer à créer du lien social tout en réduisant les déchets jetés et pour cela, réparer, transformer, démanteler au mieux. Parfois, avec l’aide ou la coopération d’autres structures qui pourront se joindre au Grenier et profiter des locaux : bénévoles, prestataires, entreprises de l'économie sociale et solidaire...

Ambitieux mais solide, le projet a reçu les financements de la Région, du Département, de la Communauté de communes, de la Commune et de l’Ademe. “Nous ne sollicitons ces subventions que sur ce nouvel investissement, mais dès lors qu’il sera réalisé, nous reprenons notre fonctionnement autonome pour l’activité quotidienne”, précise Thomas Jeanson. Les élus régionaux ont voté une aide de 150 000 euros à l’association dans le cadre de la politique de prévention et gestion des déchets - économie circulaire et 150 000 euros au titre du développement de la vie associative, pour l'acquisition de matériel et locaux.

Le Grenier de Mézos en chiffres
  • Plus de 16 ans d'existence
  • Plus de 5000 enlèvements à domicile
  • Un camion d'enlèvement en fonction 6j/7
  • Plus de 100 ventes par jour
  • Plus de 3000 adhérents à jour de cotisation
  • 30 kms de rayon d'action
  • 100 000 euros reversés à des associations locales
  • Plus de 8000 sympathisants
  • Plus de 20% d'augmentation des recettes en 2018

Innovons aujourd'hui, Explorons demain