Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Micro-Controle miniaturise le monde et les nouvelles technologies

Temps de lecture 3 minutes

A Brigueuil, en Charentes, Micro-Controle Spectra-Physics fabrique des appareils dotés d’une précision équivalente au millionième de millimètre qui permettent notamment de produire des puces électroniques très recherchées. L'entreprise innove, investit et s'agrandit, aidée de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Modifié le Mardi 27 décembre 2022
  • #Innovation
  • #Développement d'entreprise
  • #Entreprise

Micro-Controle Spectra- Physics conçoit et fabrique des appareils d’une précision redoutable, à peine concevable. "Du micron au nanomètre, selon les applications et besoins de nos clients", précise Jacques Allamargot, directeur de l’usine installée à Brigueuil, propriété du groupe états-unien MKS Instruments et qui compte près de 120salariés.
Ancrée dans un marché de niche, celle du "micropositionnement", cette entreprise participe avec ses produits à la miniaturisation du monde et des nouvelles technologies. La précision de ses machines permet en effet de concevoir des semi-conducteurs – comme les fameuses puces électroniques – et de la microélectronique.
Les savoir-faire de Micro-Controle Spectra-Physics alimentent également l’industrie pharmaceutique et les laboratoires de recherche universitaires – ses clients historiques.

Pour obtenir un tel résultat, cette société– dont le siège social se trouve dans le Loiret – ne cesse d’innover. Cette année, Micro-Controle Spectra-Physics entend ainsi investir près de 3 millions d’euros dans de nouveaux équipements et machines-outils. Épaulée à hauteur de 270000 euros par la Région Nouvelle-Aquitaine, la société agrandit également son site de production pour un montant de 1,2 million d’euros.
Avec un chiffre d’affaires de près de 87 millions d’euros l’an dernier, Micro-Controle Spectra-Physics souhaite ainsi "accompagner sa croissance et la demande des marchés". Jacques Allamargot compte même embaucher jusqu’à 40 salariés supplémentaires d’ici quatre ans, après avoir augmenté les effectifs de l’usine de 15 % en moins d’un an.

Un travail de précision, exporté à l'étranger

Les appareils de Micro-Controle Spectra-Physics sont le plus souvent assemblés dans des "salles blanches", où les concentrations de particules s’avèrent très faibles. "La précision de nos machines dépend de la conjugaison d’éléments techniques et électroniques, explique Jacques Allamargot. Les seconds corrigent en permanence les premiers. Mais nous ne pourrions obtenir de tels résultats dans un environnement poussiéreux." 
À cette échelle, même d’infimes écarts de température peuvent aussi modifier les matériaux de ces appareils. C’est pourquoi l’usine charentaise privilégie les matériaux les plus inertes qui soient, comme le granite et les céramiques. Les mouvements sont, eux, assurés par une énergie électrique et des mécanismes pneumatiques.

Cette maîtrise permet à Micro-Controle Spectra-Physics d’exporter sa production aux États-Unis, en Europe et en Asie. "Nous ne réalisons que 15 % de notre chiffre d’affaires en France", commente Jacques Allamargot, qui compte parmi ses clients publics le CNRS, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et son Laser Mégajoule de Cestas (33), ainsi que des universités telles que le MIT, Berkeley, ou Stanford à l’étranger.

Innovons aujourd'hui, Explorons demain