Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Filière caprine : une feuille de route pour la transition agroécologique

Temps de lecture 5 minutes

La filière caprine de Nouvelle-Aquitaine s'engage en faveur de la transition écologique et fixe ses enjeux pour les années à venir. Dans une feuille de route signée lors du salon Capr'Inov le mercredi 24 novembre dernier, la Région fixe cinq défis autour des pratiques agroécologiques, du bien-être animal ou encore de l'innovation pour la période 2020-2030.

Publié le Mercredi 24 novembre 2021
  • #Agriculture
  • #Filières
  • #Entreprise

Malgré la crise sanitaire de 2020, les perspectives sont bonnes pour la filière caprine de Nouvelle-Aquitaine qui a vu la consommation de ses produits légèrement se développer sur cette période. L’un des enjeux, aujourd'hui, est de maintenir le potentiel de production et donc de favoriser l’installation de jeunes agriculteurs sur le territoire régional dans les années à venir. La filière doit également s’adapter au changement climatique, qui nécessite de faire évoluer les systèmes d’élevage, et aux attentes sociétales, en terme de bien-être animal notamment.
Dans ce contexte, la filière s’est donc engagée dans l’élaboration d’une feuille de route de la transition agroécologique, qui a été officiellement signée le mercredi 24 novembre dernier à Capr'Inov, la référence des salons professionnels consacrés à l'élevage, à Niort.

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Mickael Lamy, président du Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre Poitou-Charentes et Pays de la Loire, ont signé la feuille de route 2020-2030.
Inscrite dans le cadre de Néo Terra, charte régionale pour la transition énergétique et écologique, le document fixe ainsi aujourd'hui plusieurs défis à relever : généraliser les pratiques agroécologiques, amortir les effets du dérèglement climatique, améliorer la prise en compte du bien-être animal, ancrer la production caprine au territoire et assurer le renouvellement des générations...

Le salon international caprin Capr’Inov

Capr’Inov regroupe plus de 7000 visiteurs de 25 nationalités différentes et plus de 200 exposants professionnels de France et d’Europe sur 15 000 m². Il s’inscrit comme le 1er salon international de la filière caprine.

Son objectif est de promouvoir la filière caprine, ses métiers, l’installation et la transmission au travers de différents pôles et animations.
Les publics ciblés sont les professionnels, les éleveurs caprins et autres éleveurs, les jeunes en formation et les techniciens d’OPA.

La Région Nouvelle-Aquitaine soutient cette filière notamment à travers ce salon, encore accompagné sur ses deux dernières éditions, 2020 en 100% numérique, et 2021 à hauteur de 56 000 euros.

Les défis de la feuille de route régionale

La filière caprine de Nouvelle-Aquitaine rejoint les ambitions de la feuille de route pour la transition écologique et environnementale Néo Terra et ambitionne de relever les cinq défis suivants :

  • Défi 1 : Généraliser les pratiques agroécologiques et favoriser la biodiversité
    Développer des outils d’évaluation et certification environnementale
    Développer la filière caprine AB
    Optimiser la transition agroécologique
    Encourager la biodiversité via les races à faibles effectifs
  • Défi 2 : Adaptation au changement climatique et atténuation
    Adapter au changement climatique les systèmes fourragers caprins
    Atténuer : vers la ferme caprine bas carbone
    Préserver la ressource en eau
  • Défi 3 : Respect du bien-être animal dans la filière caprine
    Concerter sur la protection animale avec les ONG welfaristes
    Mettre au point des indicateurs d’évaluation du bien-être des caprins
    Réaliser un diagnostic du BEA caprin
    Optimiser les conditions d’élevage
    Renforcer la maîtrise sanitaire des troupeaux caprins
    Mettre en place la Charte chevreau et relancer l’engraissement à la ferme
    Rechercher des alternatives aux hormones
  • Défi 4 : Ancrage de la production caprine au territoire et pérennité
    Installer - transmettre : le Plan Capr’1
    Production fermière et circuits courts
    Développer les produits sous SIQO et DTQ
    Lien producteurs - consommateurs : la Route des fromages de chèvre
  • Défi 5 : Innover, structurer et piloter le projet de R&D à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine

Ces défis s’intègrent dans le Plan de filière caprine de Nouvelle-Aquitaine qui comprend lui-même quatre enjeux :

  • la prise en compte des attentes sociétales et environnementales,
  • le renouvellement des générations d’éleveurs caprins et l’attractivité du métier,
  • l’amélioration de la rémunération des éleveurs par la montée en gamme des produits et l’export,
  • la recherche de progrès et d’innovations par le pilotage d’un projet de recherche-développement connecté aux attentes des acteurs économiques et des pouvoirs publics.

Les chiffres clés de la filière caprine

Avec 1200 exploitations caprines et 19 sites de transformation industriels, la Région Nouvelle-Aquitaine est leader pour la production de lait de chèvre en France et en Europe.

La région compte 351 000 chèvres (34 % du cheptel national) et représente 44 % de la collecte nationale de lait de chèvre (données 2020).

Les exploitations caprines valorisent 42 000 ha de prairies (données ISIS 2016 pour les bénéficiaires de l’aide caprine).

C’est une double filière fermière / laitière et ses entreprises produisent une grande diversité de fromages. Les laiteries-fromageries fabriquent près de 65 000 tonnes de fromages de chèvre en Nouvelle-Aquitaine.

La filière régionale représente 4 500 emplois directs dans les élevages et les fromageries.

Innovons aujourd'hui, Explorons demain