Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Actualité

Deux dispositifs pour un numérique plus responsable et plus ouvert

Temps de lecture 4 minutes

Après l’adoption de sa feuille de route pour un Numérique responsable, la Région Nouvelle-Aquitaine lance deux dispositifs pour favoriser l’émergence de solutions numériques au bénéfice de la transition sociale et environnementale et le développement de nouveaux services basés sur les logiciels libres. Ils s'inscrivent en cohérence avec la feuille de route régionale Néo Terra.

Publié le Lundi 7 décembre 2020
  • #Innovation
  • #Numérique
  • #Environnement
  • #Association
  • #Collectivité territoriale
  • #Entreprise

Dans sa feuille de route "numérique responsable 2020-2022", adoptée lors de la Séance plénière du 5 octobre 2020, la Région Nouvelle-Aquitaine s’est fixée plusieurs objectifs :

  • Sensibiliser le public aux questions du numérique responsable,
  • Développer une filière numérique responsable et ouverte,
  • Fédérer les initiatives régionales et développer des écosystèmes innovants pour une filière régionale Numérique responsable,
  • Faire de la Nouvelle-Aquitaine une région créatrice de valeurs en devenant un "territoire numérique responsable" et en développant en interne une politique numérique responsable.

Elle lance ainsi aujourd'hui deux appels à projets permanents afin de développer des solutions numériques responsables et ouvertes. Ceux-ci sont dotés d'un budget global de 2 millions d'euros.

Prototyper les innovations pour un numérique responsable

Action phare du plan de relance de la Région Nouvelle-Aquitaine, l’appel à projets Proto Impact a pour objectif de mettre la puissance de l’innovation numérique au service de la transition sociale et environnementale.

Pour cela, le dispositif - qui s'adresse aux entreprises, associations et syndicats professionnels, collectivités et établissements publics - s’articule autour de 3 axes d’intervention :

  • L’innovation numérique et service de la transition environnementale (Tech for Green)
    Il s'agit de favoriser l’émergence de solutions numériques à impact environnemental positif en permettant de prototyper des technologies, services, produits et outils innovants, durables, et à fort potentiel, dédiés à la protection de l’environnement et à la transition environnementale.
  • L’innovation numérique créatrice de valeur sociale et sociétale (Tech for Good)
    Il s'agit de prototyper les innovations numériques pouvant conduire à la création d’outils, de services ou de produits à impact social positif en matière notamment d’insertion professionnelle et d’employabilité, d’accès et de maintien dans l’emploi, d’inclusion, de médiation, d’éducation, de santé, de solidarité, d’accès au logement, de lutte contre les discriminations, de lutte contre la pauvreté.
  • L’innovation numérique dite frugale pour concevoir mieux avec moins (sobriété numérique)
    Il s'agit d'accompagner la filière numérique à innover dans les technologies, les process de création ou encore les modèles économiques pour concevoir ses produits et services de façon moins impactante pour l’environnement.

L'aide régionale prend la forme d'une subvention d'investissement ne pouvant pas excéder 50% pour les entreprises. L'aide sera plafonnée à un montant de 100 000 € maximum.

Développer des logiciels libres innovants

La crise sanitaire a révélé des fragilités en matière de souveraineté numérique. Cet enjeu de souveraineté confère aux logiciels libres une place de choix dans la stratégie d’un numérique responsable et résilient. La Région Nouvelle Aquitaine compte capitaliser sur son écosystème en logiciels libres pour consolider la filière régionale d’une part et pour développer l’appropriation de ces solutions ouvertes.

L'appel à projets Logiciels libres innovants au service de la transformation numérique et du numérique responsable intervient sur deux axes :

  • L’innovation par la création de nouveaux services basés sur les logiciels libres dans les domaines de l'IA, la robotique, la cybersécurité, la santé, l'edtech (technologies pour l’éducation), la sobriété numérique, les biens communs et la transition climatique ;
  • La libération du patrimoine logiciel existant par le recours au libre.

L'aide régionale prend la forme d'une subvention d'investissement de 60% maximum des dépenses éligibles, dans la limite d'un plafond de 300 000€.

Innovons aujourd'hui, Explorons demain